Pourquoi investir dans l’immobilier locatif ?

investissement locatif

L’immobilier locatif représente un véritable atout si vous souhaitez optimiser et diversifier vos sources de revenus afin de vous enrichir passivement. C’est l’opportunité de vous constituer un patrimoine, autofinancé par un prêt bancaire et des loyers qui le remboursent, de prévoir votre retraite et de bénéficier d’avantages fiscaux selon le type d’investissement choisi. Découvrez les avantages de l’investissement locatif.


Se constituer un patrimoine

 

Investir dans l’immobilier locatif est avant tout un placement immobilier. Il vous permet de vous créer ou d’agrémenter votre patrimoine immobilier. La pierre est et restera une valeur refuge qui, même en cas de fluctuations, conservera toujours sa valeur voire en gagnera,  comme on l’observe depuis des décennies,. L’investissement locatif permet à la fois de placer votre argent dans un actif que l’on peut qualifier de sûr, tout en vous enrichissant grâce aux revenus générés.

 

Un investissement autofinancé

 

Le plus souvent, le financement de l’acquisition de votre résidence principale nécessite un apport élevé en fonds propres et le remboursement d’importantes mensualités. A l’inverse, pour financer un achat à des fins locatives les banques se montrent plus souples jusqu’à, dans le meilleur des cas, laisser de côté l’habituelle demande d’apport. C’est dans ce cas que l’on parle d’un investissement autofinancé et d’un enrichissement passif. Vous devenez propriétaire d’un bien immobilier qui n’aura nécessité aucun apport financier de votre part et dont le financement se rembourse tous les mois grâce au paiement des loyers. Une fois l’emprunt remboursé, les loyers se transforment en bénéfices nets.

 

Être prévoyant

 

On n’est jamais trop prévoyant ! Les revenus issus des loyers représenteront une source financière supplémentaire en cas de changement de situation, de retraite… Et puis, l’avantage de l’immobilier dans le cas d’un investissement résidentiel, c’est que vous disposez d’un ou plusieurs logements qui pourront servir à vos enfants, petits-enfants… Se constituer un patrimoine c’est préparer le futur.

 

 Acheter tant que vous êtes encore actif

 

Préparez votre retraite en vous assurant un complément de revenu oui, mais pensez à vous y prendre assez tôt, quand vous êtes encore actif et que vos revenus de salaire vous permettent de payer la différence entre les loyers et les mensualités de crédit. En effet, une fois à la retraite avec une baisse d’environ 25% de vos revenus, votre crédit devra avoir été remboursé (compter généralement de 15 à 25 ans). Dans les faits, en envisageant un départ à la retraite à 65 ans, 50 ans est le bon âge pour réaliser vos derniers investissements, le plus tôt étant le mieux !

 

Bénéficier d’avantages fiscaux

 

Depuis des décennies, dynamiser le parc immobilier français et favoriser l’accès au logement sont des enjeux majeurs pour les gouvernements qui se succèdent. Aujourd’hui, il existe un éventail de textes de lois qui permettent aux acheteurs de bénéficier de nombreux avantages notamment fiscaux.

Ces dispositifs vous permettent d’optimiser vos retours sur investissement et ce, qu’il s’agisse d’immobilier neuf ou de réhabilitation de l’ancien. Les conditions et les taux sont différents selon votre profil. Voici différents dispositifs permettant une réduction d’impôt ou une optimisation fiscale :

  • Le dispositif Pinel vous permet de bénéficier d’une réduction de l’impôt sur le revenu si vous faites l’acquisition d’un logement neuf et le mettez ensuite en location selon un certain nombre de critères (zone géographique, plafonnement des loyers, profil du locataires…). En savoir plus

 

  • Le dispositif Pinel ancien vous permet de bénéficier des mêmes avantages fiscaux que le dispositif Pinel, à la différence que votre investissement doit concerner un bien ancien dans lequel vous réalisez des travaux. En savoir plus

 

  • Le déficit foncier vous permet, dans le cas de l’achat d’un bien ancien à usage d’habitation, de déduire fiscalement les charges liées aux travaux de rénovation. Le bien rénové doit ensuite est mis en location au moins pendant 3 ans. A noter que vous pouvez bénéficier du déficit foncier cumulé à d’autres dispositifs comme le Pinel ancien. En savoir plus

 

  • Le dispositif Censi-Bouvard vous permet d’obtenir une réduction d’impôts équivalent à 11% du prix d’acquisition du bien qui est ensuite mis en location en tant que résidence meublée. La réduction d’impôts est étalée de manière linéaire sur 9 ans. En savoir plus

 

  • La Location Meublée Professionnelle (LMP) : vous devez agir en tant que société, enregistrée au registre du commerce, pour bénéficier de ce statut juridique. Ou alors il faut que 50% des revenus de votre foyer fiscal proviennent de la location meublée. Ce statut vous permettra de déduire d’éventuels déficits fonciers sans limitation de montant, ou encore d’amortir l’achat de biens immobiliers. En savoir plus

 

  • La Location Meublée Non Professionnelle (LMNP) : ce dispositif vous permet de ne pas payer d’impôt sur les revenus provenant de la location d’un bien. Le bien peut être neuf ou ancien, mais ne doit pas générer plus de 23 000€ de recette annuelle. En savoir plus

 

  • La Loi Malraux vous permet, si vous êtes propriétaire d’un immeuble ancien situé dans une zone concernée (site patrimoine remarquable, quartier ancien dégradé), de bénéficier d’une réduction d’impôt de 30% du montant des travaux réalisés. En savoir plus

 

  • La Loi Monuments Historiques vous permet, si vous faites l’acquisition d’un bien classé Monuments Historiques (MH) ou inscrit à l’Inventaire Supplémentaire des Monuments Historiques (ISMH), de bénéficier d’une déduction fiscale sur votre revenu équivalent à 100% des travaux, sans limite de montant. Pour ce dispositif, vous n’êtes pas dans l’obligation de louer le bien. En savoir plus

 

Alors pourquoi vous lancer dans l’immobilier locatif ? Parce que vous voulez vous construire un patrimoine et s’il peut s’autofinancer et vous permettre de vous enrichir c’est encore mieux. Parce qu’on n’est jamais trop prévoyant et s’assurer des revenus complémentaires n’est jamais un luxe. Et puis, si vous hésitez encore, la quantité de textes de lois qui encadrent l’investissement immobilier finira de vous convaincre.